Retour

Martin Bruno

L’œil fou de food

Les « têtes » du quotidien, les paysages, les détails incongrus du quotidien… Rien n’échappe à la rétine aiguisée de Martin Bruno. Adepte de l’argentique, celui qui vit dans la toute proche rue des Martyrs, aime se définir comme un « photographe errant » sait aussi se poser pour shooter les détails « food » du quartier. « Pour le Pigalle, je vais pas mal tourner autour des restaurants, bars et autres lieux de fooding du quartier… J’ai envie de shooter des gros plans de natures mortes, de personnes en train de manger ou cuisiner. » Une vision gourmande et vivante de ce haut lieu de la food parisienne.
Retour