Retour

Jean André

Gentleman artist

Des lèvres gourmandes, un sein dévoilé, une sucette plantée dans une bouche lolitesque, des strip-teaseuses posant avec une moue aguicheuse… C’est à travers le coup de crayon de Jean André que les Parisiens ont découvert le Pigalle. Placardées dans les rues de la ville, ses illustrations sexy et vintage furent les premières à incarner le lieu. Qui mieux que cet illustrateur – par ailleurs directeur artistique du label Ed Banger – pouvait ainsi transcender les époques et les genres avec son trait délicieusement transgressif, d’une ingénue sensualité. Parmi ses influences, on ne sera pas surpris de trouver Matisse, le magazine Lui ou le film Emmanuelle… Instagrameur compulsif, exposé chez Colette, hispter de Montmartre… Qu’importe la casquette, pourvu qu’il puisse assouvir sa passion pour l’illustration. Tatouage, néon, sculpture, aquarelle, encre de chine… Chaque médium qu’il explore relate une expérience humaine et révèle une facette du travail de cet Aveyronnais adopté par Montmartre.
Retour